Aller au contenu principal

Sous pression, de grandes majors pétrolières ont pris la décision en cascade de se retirer de leurs joint-ventures respectives en Russie. Coup sur coup, BP, Equinor et Shell ont annoncé qu’ils allaient quitter le pays après sa décision d’attaquer l’Ukraine. Désormais les regards se tournent vers les français TotalEnergies et

Aller plus loin

Dossiers
TotalEnergies Engie