Aller au contenu principal

L’engin de débarquement rapide (EDAR) quitte doucement la plage de Sørreisa avec à son bord des véhicules d’avant blindés, des engins du génie et plusieurs dizaines de soldats de l’Armée de terre du groupement tactique embarqué (GTE). Au loin, au milieu du fjord norvégien, le porte-hélicoptère amphibie Dixmude est en auto-position, terme militaire pour le positionnement dynamique. Le bâtiment de la Marine Nationale et le GTE, qu’il a embarqué, sont engagés dans l’opération Cold Response, organisée tous les deux ans par la Norvège dans sa partie septentrionale. Un exercice interallié majeur qui regroupe près de 10 nations, plus d’une trentaine de bâtiments de guerre et près de 30.000 militaires en tout, sur terre, mer et dans les airs.

 

© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ

(© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

© MER ET MARINE _ CAROLINE BRITZ

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale