Aller au contenu principal

Le dernier des 90 blocs constituant la coque de l’AIDAnova a été posé la semaine dernière au chantier allemand Meyer Werft. Il s’agit de la timonerie du navire, une structure de 345 tonnes qui a été mise en place par le plus puissant des ponts roulants du grand hall de construction couvert de Papenburg.

Les travaux vont maintenant se poursuivre notamment sur les espaces intérieurs, alors que l’embarquement des cabines préfabriquées continue. La mise à l’eau de ce nouveau géant est prévue mi-août. L’achèvement se poursuivra alors à flot, y compris avec la mise en place des mâts et de la cheminée, la hauteur limite offerte par le grand hall de Papenburg et ses moyens de levage étant désormais atteinte. La coque de l’AIDAnova culmine en effet à 69 mètres.

 

186489 aidanova meyer werft
© AIDA CRUISES - MICHAEL WESSELS

( © AIDA CRUISES)

183045 aidanova
© AIDA CRUISES

( © AIDA CRUISES)

 

Premier d’une série d’au moins trois unités destinées à la compagnie allemande AIDA Cruises, ce paquebot, qui entrera en service en novembre, sera le premier navire de croisière doté d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié. L’AIDAnova disposera de quatre moteurs MaK-Caterpillar 16 M 46 DF et trois cuves de stockage du GNL : deux cuves cylindriques principales, longues de 35 mètres pour un diamètre d’environ 8 mètres et une capacité de 1500 m3 de GNL chacune, ainsi qu’un troisième réservoir de 28 mètres de long, 5 mètres de diamètre et 550 m3. L’ensemble a été intégré dans des sections de coques réalisées par le chantier Neptun Werft de Rostock, l’une des filiales de Meyer Werft. Elles ont ensuite été remorquées à Papenburg, où l’AIDAnova a été réalisé en plusieurs grandes sections, dont l’assemblage final a débuté après la mise à l’eau du Norwegian Bliss en février dernier.

Long de 337 mètres pour une largeur de 42 mètres et une jauge de 183.900 GT, l’AIDAnova comprendra plus de 2600 cabines. Ses deux sisterships doivent être livrés au printemps 2021 et en 2023.

Des navires GNL basés sur la même plateforme ont également été commandés pour d’autres compagnies du groupe américain Carnival, dont AIDA fait partie. Alors que Meyer Werft livrera deux unités à P&O Cruises en 2020 et 2022, le chantier finlandais de Turku, qui appartient au constructeur allemand, achèvera en 2019 et 2021 deux navires pour Costa Croisières, deux autres étant réceptionnés par Carnival Cruise Line en 2020 et 2022.

 

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale Croisières
Dossiers
Meyer Werft