Aller au contenu principal

L’ancien chantier Aker Yards d’Helsinki appartient désormais à 100% au groupe russe United Shipbuilding Corporation. Le site était devenu en décembre 2010 Arctech, société commune (50/50) d’USC et de STX Europe, filiale du groupe sud-coréen STX Offshore & Shipbuilding, qui avait repris Aker Yards en 2008. Face à la baisse des commandes de ferries et de navires de croisières, qui constituaient jusqu’à la fin des années 2000 le cœur de métier d’Helsinki, STX avait conclu un accord avec USC, créé en 2007 afin d’unifier et développer l’industrie navale en Russie, pour spécialiser ce chantier sur les navires polaires, à commencer par les brise-glaces.

Une réorientation stratégique qui a permis de répondre aux besoins finlandais et surtout russes sur ce type de bateaux.  Alors qu’Arctech travaille régulièrement en coopération avec des chantiers russes, comme celui de Vyborg ou encore Yantar JSC à Kaliningrad, le carnet de commandes de l’entreprise comprend actuellement six brise-glaces. Cinq unités, livrables entre l’automne 2015 et l’été 2017, sont destinées au ministère russe des Transports et à la compagnie Sovcomflot. Le sixième, qui se distingue par l’adoption d’une propulsion au gaz naturel liquéfié, doit quant à lui être livré début 2016 à l’agence finlandaise des Transports.

Après la fermeture du chantier STX de Rauma et la cession de celui de Turku au groupe allemand Meyer Werft et à l’Etat finlandais l’été dernier, le désengagement de STX en Finlande est désormais achevé. Le groupe sud-coréen ne compte plus en Europe que le site français de Saint-Nazaire, ultime vestige du géant Aker Yards qu’il avait racheté à prix d’or il y a un peu plus de six ans. 

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale
Dossiers
Meyer Turku (ex-STX FINLAND)