Aller au contenu principal

Malgré la crise du coronavirus, le chantier Avizo de Bouguenais, près de Nantes, continue le travail et est en train d’achever un fileyeur de 12 mètres commandé par un patron-pêcheur de Noirmoutier. Le bateau, en cours de finition, devrait être mis à l’eau le mois prochain et livré à son propriétaire.

 

213622 avizo delion fileyeur noirmoutier
© PIERRE DELION ARCHITECTURE

(© PIERRE DELION ARCHITECTURE)

 

Par ailleurs, la construction d’une autre unité de pêche, un chalutier-coquiller de 12 mètres également, destiné à un armement de Granville, se poursuit à Bouguenais. Déjà bien avancé, ce bateau sera livré dans les mois qui viennent. « D’ici un mois le fileyeur pour Noirmoutier sera fini. Dans un contexte très compliqué, on a réussi à poursuivre à peu près l’activité malgré des ruptures d’approvisionnements et les difficultés dans les transports, où les délais de livraison des commandes sont bien plus longs que d’habitude », explique à Mer et Marine Olivier Bissonet, directeur d’Avizo. La situation est tout de même tendue car le chantier a vu ses effectifs se réduire sensiblement. Il y a eu des malades au début de la crise et aussi des départs liés « à la peur du coronavirus ». Résultat, au lieu d’une grosse douzaine de salariés travaillant habituellement sur le site, ils ne devraient plus être que six d’ici le mois de mai, Olivier Bissonet lui-même passant une bonne partie de son temps à donner un coup de main à l’équipe de production. Dès la mise en place du confinement, le chantier a choisi de poursuivre l’activité, comme l’expliquait en mars son directeur : « On continue de bosser, on n’a pas le choix. Nous faisons tout ce qu’a préconisé l’ARS (Agence Régionale de Santé, ndlr) pour informer au mieux les gens et respecter les gestes barrière. Nous avons des masques, des gants et des combinaisons, les gens se lavent régulièrement les mains au savon et l’atelier de Bouguenais, qui fait 1000 m², est toujours aéré », nous expliquait alors Olivier Bissonet.

Concernant le nouveau fileyeur vendéen, il s’agit d’un bateau en composite conçu par le bureau d’architecture Pierre Delion. Long de 11.95 mètres pour une largeur de 5.67 mètres et un creux de 2.08 mètres, il affichera une jauge de 23.99 UMS et un déplacement en charge de près de 51 tonnes. Equipé d’un moteur diesel Cummins QSL9, il pourra atteindre 9 nœuds en charge. Pouvant embarquer jusqu’à 5 marins-pêcheurs (avec autant de couchettes), le bateau aura une grande cale à poisson et deux viviers pour les crustacés.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

213625 avizo delion fileyeur noirmoutier
© PIERRE DELION ARCHITECTURE

(© PIERRE DELION ARCHITECTURE)

213626 avizo delion fileyeur noirmoutier
© PIERRE DELION ARCHITECTURE

(© PIERRE DELION ARCHITECTURE)

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale Pêche