Aller au contenu principal

15.56 mètres de long, 4.80 mètres de large, deux moteurs MAN de 490 chevaux, le Saint Joseph, nouvelle vedette de pilotage du Havre, vient de sortir des chantiers Bernard de Locmiquelic, en face de Lorient. « Il s’agit de la cinquième vedette que nous construisons pour la station », détaille Sylvie Bernard, « nous leur en livrons une tous les deux ans ». Le Saint Joseph devrait rejoindre Le Havre en fin de semaine pour prendre immédiatement son service. Tous les tests et essais en mer ont été réalisés avec succès à Lorient.

 
 
71894 Pilotine le havre St Joseph
© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ
Le Saint Joseph (© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)
 
71892 Pilotine le havre St Joseph
© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ
Le Saint Joseph (© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)
 
 
71893 Pilotine le havre St Joseph
© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ
Le Saint Joseph (© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)
 
 
71891 Pilotine le havre St Joseph
© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ
Le Saint Joseph (© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)
 
 
 
Une référence dans le secteur des vedettes de pilotage
 
 
 
Les pilotines, chez Bernard, c’est devenu une vraie spécialité. Le chantier, qui a plus de quarante ans, était, à l’origine, spécialisé dans les bateaux de pêche. Il y a une vingtaine d’années, face à la très forte réduction de la flottille de pêche, le chantier a utilisé son savoir-faire pour se diversifier vers le marché des navires de servitude. Capable de concevoir les bateaux, de travailler son composite et disposant d'une main d’œuvre spécialisée en menuiserie, coque, mécanique et hydraulique, le chantier a pu se placer, d’abord sur les vedettes de sauvetage de la SNSM, puis sur les pilotines, en remportant plusieurs marchés en France mais également chez les très exigeants clients d’Europe du Nord, en Norvège, Belgique et Allemagne. Le constructeur morbihannais, associé au cabinet Pentocarène, a même développé sa « patte » en dialoguant avec les pilotes. C’est ainsi que Pentocarène a notamment crée l’étrave polyédrique qui améliore la stabilité de la vedette et qui équipe notamment le Saint Joseph.
 
 
 
Frya, livrée en 2011 à la station d'Emden (© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)
 
 
 
Un plan de charge diversifié
 
 
 
Les hangars des Chantiers Bernard sont pleins. « Nous travaillons actuellement sur trois navires pour les stations allemandes, deux de 19 mètres et une de 9 mètres. Nous venons de commencer la construction de la future pilotine de La Rochelle, qui mesurera 13.60 mètres et qui sera livrée en 2014. Début avril, nous commencerons la vedette de 17 mètre de la station de Nantes Saint-Nazaire ». Parallèlement, l'entreprise a remporté deux marchés successifs pour équiper la Douane de huit navires de 12 mètres. Le Touloubre, prototype de la série, a quitté récemment les nouveaux locaux de la base sous-marine de Lorient. Il a fini ses essais en mer et devrait prochainement rejoindre par la route son port base de Port-de-Bouc – Martigues. « Avec ce marché, nous avons un plan de charge jusqu’en 2014 ».  Enfin, le chantier construit également une vedette de sauvetage de 18 mètres pour la Belgique, ainsi qu’un bateau de plaisance de 18 mètres, L’Hauturier. «Nous avons un bon niveau d'activité. Mais à chaque nouvel appel d’offres, nous postulons. Jusqu’à 30 mètres, nous en avons les capacités ». Une belle réussite pour le chantier familial qui emploie actuellement 60 personnes.
 
 
71888 Pilotine le havre St Joseph
© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ
Les vedettes de pilotage allemandes (© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)
 
 
71889 Pilotine le havre St Joseph
© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ
La vedette de sauvetage belge à droite (© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)
 
 
71617 douane bernard df 61
© BENOIT FLOCH
La vedette Touloubre, destinée à la Douane (© BENOIT FLOCH)
 

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale
Dossiers
Chantiers Navals Bernard Pilotage et pilotes maritimes Port du Havre Port de La Rochelle Port de Nantes Saint-Nazaire