Aller au contenu principal

Fabrice Vial, président du conseil de surveillance du Chantier Naval Couach, est décédé brutalement dans la nuit du vendredi 12 août dernier. Il a été abattu d'une balle dans le dos, vraisemblablement tirée depuis une embarcation gonflable, alors qu'il se trouvait sur le pont de son yacht au mouillage devant Porto-Vecchio. Le procureur de la République d'Ajaccio a ouvert une information judiciaire, l'enquête sur les circonstances de l'homicide est menée par la section de recherche de la gendarmerie d'Ajaccio.Fabrice Vial, âgé de 43 ans, était le patron des menuiseries Vial, et, depuis 2009, l'actionnaire principal du chantier naval Couach, spécialisé dans la construction de bateaux de plaisance et de navires militaires. Dans un communiqué, les associés de la société ont annoncé la nomination de Jean-Claude Vial, père de Fabrice, pour le remplacer en tant que président du conseil de surveillance. Par ailleurs Virgilia Vial, sa fille, a été nommée membre du conseil du surveillance, aux côtés de son grand-père et de son oncle.Dans un communiqué du 18 août, les membres du conseil de surveillance ont annoncé qu'ils « entendent poursuivre l'oeuvre de Fabrice Vial, qui avait réussi à redynamiser le Chantier Naval Couach, ainsi que les discussions avec des investisseurs potentiels. A cette occasion, le Président du Conseil et l'ensemble du Conseil confirment leur entière confiance et leur soutien au Président opérationnel, Eric Robert Peillard. La gouvernance reste donc dans la même continuité, Eric Robert Peillard et les équipes de direction assurant la gestion opérationnelle et stratégique du Chantier Naval Couach ».

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale
Dossiers
Chantier Naval Couach