Aller au contenu principal

Long de 17 mètres, le premier NSH 1 (navire de sauvetage hauturier de première classe) de la nouvelle flotte SNSM prend forme. Sa coque a été démoulée hier au chantier girondin Couach de Gujan-Mestras, en présence des sauveteurs en mer de la station vendéenne de l'Herbaudière, à qui cette première unité est destinée et qu'ils devraient recevoir à l'été 2021.

Pour mémoire, la SNSM a signé en octobre 2019 le contrat de conception et de réalisation de sa future flotte avec Couach, maître d’œuvre unique. Celui-ci comprend une tranche ferme de cinq ans portant sur la réalisation de 35 bateaux pour un montant de 25 millions d’euros, et une tranche optionnelle similaire. Soit en tout 70 canots, vedettes, semi-rigides et pneumatiques et autres jet-skis pour un investissement fixé à 50 millions d’euros. L'ensemble du programme porte sur le besoin de renouveler 140 bateaux en 10 ans pour un montant avoisinant de 100 millions d’euros. Un navire hauturier coûte en moyenne 1,8 million d'euros. L’objectif affiché par la SNSM est d'avoir une gamme de navires de sauvetage standardisés, allant du navire de sauvetage hauturier aux embarcations côtières; afin d’optimiser le sauvetage en mer de la plage au large. Les nouvelles unités doivent notamment bénéficier d'un système innovant de récupération des naufragés, une architecture de navire connectée, ou encore la capacité à mettre en œuvre des moyens modernes tels des drones. 

- Voir notre article détaillé sur les caractéristiques techniques de la nouvelle flotte

 

241290 NSH 1 SNSM Couach
© SNSM

(© SNSM)

241292 NSH 1 SNSM Couach
© SNSM

(© SNSM)

234587 snsm nsh1
© SNSM - BARREAU NEUMANN

(© BARREAU NEUMANN)

 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale
Dossiers
Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM)