Aller au contenu principal

En cours de construction dans les chantiers italiens Fincantieri, le prochain paquebot de la compagnie britannique Cunard sera baptisé Queen Anne. Nommé en hommage à une ancienne souveraine britannique, ce navire, commandé en 2017, devait initialement entrer en flotte cette année. Mais du fait notamment des conséquences de la pandémie sur l’industrie de la croisière, sa mise en service n’interviendra finalement que début 2024.

 

 

Le futur Queen Anne doit mesurer 322.5 mètres de long pour 35.6 mètres de large. Il affichera une jauge de 113.000 GT et pourra accueillir environ 3000 passagers. Il s’agira d’une version agrandie des Koningsdam, Nieuw Amsterdam et Rotterdam, navires de 299 mètres et 99.800 GT livrés en 2016, 2018 et 2021 à Holland America Line, qui appartient comme Cunard au groupe américain Carnival Corporation.

Il s’agira du 249ème navire de la compagnie britannique, fondée en 1840 et rachetée en 1998 par Carnival. Cunard exploite actuellement trois paquebots. Le premier, le Queen Mary 2, est grand liner transatlantique de 345 mètres, 148.000 GT de jauge et 1310 cabines sorti fin 2003 des chantiers de Saint-Nazaire (voir notre article sur l'aventure de sa construction). Les deux autres, nommés Queen Victoria et Queen Elizabeth, sont des paquebots de croisière de 294 mètres, 90.500 GT et 1050 cabines, livrés en 2007 et 2010 par Fincantieri.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale Croisières
Dossiers
Cunard Line Fincantieri