Aller au contenu principal

Pour les Chantiers de l’Atlantique, l’un des leaders mondiaux de la construction de navires de croisière, la réduction de l’empreinte environnementale des paquebots est un enjeu majeur. Le constructeur de Saint-Nazaire y travaille depuis de nombreuses années, avec des résultats sensibles. Alors que les navires ne rejettent aucun déchet à la mer et que les eaux usées sont retraitées à bord et, si elles sont évacuées, le sont sous forme d’eau quasiment pure, des progrès très importants ont été faits pour diminuer la consommation d’énergie des paquebots. Les motoristes ont développé des machines beaucoup plus optimisées, les ingénieurs des chantiers dessinent de carènes beaucoup plus performantes qu’autrefois, permettant aux bateaux de fendre les vagues avec moins d’effort, et puis de nombreux systèmes ingénieux et avancées technologiques sont venus accroître les gains. Des systèmes de récupération de chaleur permettent par exemple de produire de l’eau chaude sans apport énergétique supplémentaire, les éclairages par LED sont bien moins gourmands que les anciennes ampoules, des systèmes intelligents coupent la lumière ou régulent la climatisation quand des locaux sont vides… Au final, par rapport aux paquebots mis en service en 2008, l’efficacité énergétique est 30 à 40% meilleure sur les navires construits aujourd’hui. Ce qui a un impact direct sur la consommation de combustible et donc, mécaniquement, sur les émissions de gaz à effet de serre.

Réduction sensible de la consommation et systèmes de traitement des émissions polluantes

L’un des exemples les plus flagrants est celui des paquebots de la classe Oasis, qui détiennent le titre de plus grands navires de croisière au monde. Par rapport aux deux premiers de la série, construits en Finlande et mis en service en 2009 et 2010, le troisième, l’Harmony of the Seas, présente les mêmes dimensions et le même design général. Mais grâce aux progrès réalisés en quelques années, ce navire sorti en 2016 des Chantiers de l’Atlantique consomme

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale Croisières
Dossiers
A Saint-Nazaire, on imagine et on construit les navires de demain