Aller au contenu principal

L’armateur belge Euronav a annoncé le 6 juillet qu’il travaillait avec le grand constructeur sud-coréen Hyundai Heavy Industries (HHI) et les sociétés de classification Lloyd’s Register et DNV pour accélérer le développement de l’utilisation de l’ammoniac comme carburant sur les grands pétroliers VLCC -et Suezmax. Ce programme de développement conjoint (joint development programm, JDP), doit durer trois ans, dans un premier temps, pour étudier une propulsion dual fuel.

Par ailleurs, Euronav a commandé trois Suezmax à HHI pour 199,2 millions de dollars qui seront livrés entre le troisième trimestre 2023 et le premier trimestre 2024, en plus d’une option levée en avril dernier pour un quatrième. Par ailleurs, l’armateur a levé une option pour un troisième VLCC livrable au deuxième trimestre 2023.

Tous ces navires font partie d’un programme de rajeunissement de la flotte. Ils pourront être converti en navires à double carburant ammoniac « à un stade ultérieur », tout en conservant la possibilité d’être convertis au GNL si cela avait « un sens plus commercial », écrit Euronav.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

     

    Aller plus loin

    Rubriques
    Construction navale