Aller au contenu principal

Le chantier Fincantieri d’Ancône, en Italie, a mis à flot le 13 janvier le Viking Neptune, neuvième d’une série de petits paquebots haut de gamme commandés par la compagnie Viking Cruises. Des navires de 223 mètres, 47.800 GT de jauge et 465 cabines. Sept ont pour le moment été mis en service, les Viking Star, Viking Sea, Viking Sky, Viking Sun, Viking Orion, Viking Jupiter et Viking Venus, livrés par Fincantieri entre 2015 et 2021. L’un d’eux, le Viking Sun, mis en service en 2017, a été racheté en avril 2021 par le groupe chinois China Merchants, avec le lequel Viking Cruises a créé une société commune pour développer nouvelle compagnie de croisière chinoise. Le navire s'appelle désormais Zhao Shang Yi Dun et a quitté le pavillon norvégien pour être immatriculé en Chine. 

Pendant ce temps, la construction en série de ces navires se poursuit. Le 15 juillet dernier, le huitième exemplaire de cette classe, le Viking Mars, a été mis à l’eau à Ancône en vue d’une livraison cette année. Celle du Viking Neptune est normalement elle-aussi prévue en 2022, alors que le futur Viking Saturn, déjà en construction, doit suivre en 2023. Puis, dans le cadre d’un accord conclu en mars 2017 entre le groupe Viking Cruises et Fincantieri, six navires supplémentaires doivent être construits ensuite pour des livraisons prévues, sauf ajustement suite à la crise sanitaire, d’ici 2027.

 

205941 viking sky
© FABIEN MONTREUIL

Le Viking Sky (© : FABIEN MONTREUIL)

 

S’y ajoutent deux grands navires d’expédition de 205 mètres, 30.000 GT et 189 cabines commandés en 2018 au constructeur norvégien Vard, filiale de Fincantieri. Le premier, nommé Viking Octantis, a été livré le mois dernier, son sistership le Viking Polaris devant suivre au second semestre de cette année. Le contrat prévoit également une option pour deux unités supplémentaires.

En tout, le partenariat noué par Viking avec Fincantieri il y 10 ans, et qui portait au départ sur une commande ferme de deux paquebots, devrait se traduire par la construction de 20 navires. Un record pour une seule compagnie selon le constructeur italien.  

- Voir notre reportage sur le Viking sky

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs

 

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale Croisières
Dossiers
Fincantieri