Aller au contenu principal

Sistership du MSC Seashore, qui sera livré en juillet, le second paquebot du type Seaside EVO commandé par la compagnie italo-suisse MSC Cruises aux chantiers italiens Fincantieri a été officiellement mis sur cale hier à Monfalcone. A l’occasion de la traditionnelle cérémonie des pièces, l’armateur a annoncé qu’il sera nommé MSC Seascape. Sa mise en service est prévue en novembre 2023.

Les MSC Seashore et MSC Seascape sont une version agrandie des MSC Seaside et MSC Seaview, navires de 323 mètres de long, 41 mètres de large, 153.500 GT de jauge et 2066 cabines livrés par Fincantieri en 2017 et 2018. La longueur a été portée à 339 mètres et la jauge à 169.400 GT. Doté de 2270 cabines et suites, les deux dernières unités de cette classe pourront accueillir 4540 passagers en base double et jusqu’à 5877 en occupation maximale. Comme leurs aînés, les nouveaux navires bénéficient d'un design faisant la part belle aux espaces extérieurs, encore plus vastes (13.000 m²). 

 

216644 msc seaview toulon
© JEAN-CLAUDE BELLONNE

Le MSC Seaview (© : JEAN-CLAUDE BELLONNE)

216645 msc seaview
© JEAN-CLAUDE BELLONNE

Le MSC Seaview (© : JEAN-CLAUDE BELLONNE)

 

En plus de cette série de quatre paquebots, Fincantieri s’est vu confier par MSC Cruises la construction des premiers navires de luxe de sa filiale Explora Journeys. La réalisation du premier de ces bateaux d’environ 63.900 GT et 461 suites, l’Explora 1, a débuté le 10 juin au chantier de Monfalcone, en vue d’une livraison en 2023. Pour le moment, trois autres du même type ont été commandés pour des mises en service d’ici 2026, deux supplémentaires étant en option.

MSC Cruises continue par ailleurs de faire construire des paquebots en France, à Saint-Nazaire. Les Chantiers de l’Atlantique travaillent en ce moment sur le MSC World Europa (333 mètres, 205.700 GT, 2632 cabines) qui entrera en flotte en octobre 2022 et sera suivi par un jumeau en février 2025 (deux autres sont en option). D’ici là, Saint-Nazaire achèvera en mai 2023 un paquebot de 331 mètres, 181.500 GT et environ 2400 cabines, dernier des cinq Meraviglia/Meraviglia + et premier de la série équipé d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié. Ce qui sera également le cas des unités de la classe World Europa. Enfin, MSC et les Chantiers de l'Atlantique discutent toujours sur des petits paquebots à voiles dans le cadre du projet Silenseas.  

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale Croisières
Dossiers
Fincantieri MSC Croisières