Aller au contenu principal

Sans surprise, le constructeur italien Fincantieri a annoncé, le 19 avril, avoir signé un accord avec la compagnie Viking River Cruises. Cette dernière avait commandé, en décembre dernier, deux navires (avec une option pour un troisième) aux chantiers STX de Saint-Nazaire. Mais, à défaut d'une solution de financement satisfaisante en France, Viking, libérée de ses engagements contractuels au 15 février, avait remis son projet à plat et s'était tournée vers les concurrents de STX France : L'Allemand Meyer Werft et l'Italien Fincantieri. C'est ce dernier qui a donc eu la préférence de la compagnie, en proposant notamment des navires plus gros, avec probablement un argument de rentabilité durant la phase d'exploitation. Le projet annoncé par Fincantieri porte, en effet, sur des unités de 45.000 tonneaux et 499 cabines, contre des bateaux de 41.000 tonneaux et 444 cabines tels que prévus avec Saint-Nazaire. Mais les Italiens ont sans nul doute emporté la décision en proposant à Viking une solution de financement répondant aux souhaits de l'armateur, ce que les Français n'ont apparemment pas été en mesure de faire. Dans cette perspective, le projet a reçu le soutien du programme de crédits exports de l'Etat italien impliquant les organismes financiers Sace et Simest, l'intervention dans le financement de la caisse italienne des dépôts et consignations étant également prévue. Un petit nouveau sur le marché des croisières maritimes Pour le moment, seul un accord (memorandum of agreement) a été annoncé, Fincantieri indiquant qu'il espère que la commande sera rapidement signée, une fois le montage financier finalisé. Côté planning, la livraison du premier navire est prévue fin 2014 et celle de son sistership fin 2015, une option pour la réalisation d'une troisième unité étant prévue. Les futurs paquebots seront exploités par Viking Ocean Cruises, une nouvelle branche de Viking River Cruises, l'un des leaders mondiaux de la croisière fluviale, présent en Europe, en Russie, en Ukraine, en Egypte, en Chine et dans le sud-est asiatique. Actuellement, la compagnie aligne 25 bateaux, dont deux nouveaux longships de 95 cabines, auxquels vont s'ajouter 4 autres longships d'ici la fin de l'année et 6 unités supplémentaires en 2013. Groupe international, Viking River Cruises a été fondé à la fin des années 80 par le Norvégien Thorstein Hagen, qui était précédemment l'un des dirigeants de la compagnie Royal Viking Line, rachetée en 1986 par NCL. On notera d'ailleurs qu'en tapant www.royalvikingline.com sur Internet, on tombe sur le site de Viking River Cruises. De là à imaginer que cette marque n'est peut-être pas définitivement éteinte...

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale
Dossiers
Fincantieri