Aller au contenu principal

Costa Croisières s'est décidée à passer commande d'un gros paquebot de 132.500 tonneaux et d'une capacité de 4928 passagers au constructeur italien Fincantieri, qui a annoncé le 2 août la signature d'un accord. Livrable en octobre 2014, ce navire sera le plus gros bateau de croisière sous pavillon européen. Assez logiquement, le choix de la compagnie italienne, filiale du groupe américain Carnival Corporation, s'est porté sur un design dérivé de celui des Carnival Dream de Carnival Cruise Line. Livré à CCL en septembre 2009 par Fincantieri, le Dream est une évolution des navires de la classe Conquest, dont les derniers Costa (classe Concordia) sont dérivés. Plus grosse et très réussie, cette nouvelle série intègre de nombreuses améliorations, les défauts des navires précédents étant au passage corrigés. Le Costa Pacifica, de la classe Concordia (© : COSTA CROISIERES) Alors que le Carnival Dream (130.000 tonneaux, 1826 cabines) a été livré en 2009, son premier sistership, le Carnival Magic, est sorti des chantiers de Monfalcone en avril dernier. Une troisième unité, le Carnival Breeze, est en construction pour une livraison l'an prochain. Par rapport à ces navires, le futur paquebot de Costa intègrera sans doute de nouvelles évolutions et des adaptations pour répondre à la clientèle de la compagnie. L'annonce de la construction du nouveau Costa est intervenue quelques jours après la mise à flot du Costa Fascinosa, cinquième et dernier paquebot de la classe Concordia, dont la mise en service interviendra au printemps 2012. Cela signifie donc qu'ensuite, la compagnie italienne ne touchera pas de nouveau navire pendant plus de deux ans, un laps de temps utile pour renforcer ses positions et « digérer » l'énorme accroissement de capacité qu'elle a connu ces dernières années. Depuis 2006, 6 nouveaux paquebots ont, en effet, déjà rejoint Costa (4 Concordia et 2 Luminosa), s'ajoutant aux 2 Atlantica et 2 Fortuna livrés par STX Europe (alors Aker Yards) et Fincantieri au début des années 2000.

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale
Dossiers
Costa Croisières