Aller au contenu principal

Flensburger Schiffbau-Gesellschaft (FSG) vient de voir la commande de deux RoPax annulée. Fin février, TT-Line Company, propriété du gouvernement de Tasmanie, et le chantier allemand ont décidé d’un commun accord d’annuler le contrat existant devant l’incertitude sur la capacité du chantier à livrer les deux nouveaux navires. Il s’agissait de construire deux ferries de 212 mètres pouvant embarquer 1800 passagers et jusqu’à 600 véhicules, pour chacun 219 millions d’euros.

Alex Gregg-Smith, directeur général de FSG, a expliqué que « cette décision a été prise avec le consentement mutuel de toutes les parties concernées et fait partie de la réorientation de FSG qui va se concentrer sur la construction de produits de haute qualité à temps et dans le budget imparti ». « Aucun paiement à FSG n’a été fait et aucun paiement ne sera fait », a déclaré pour sa part Michael Grainger, président de TT-Line. De plus, selon Michael Ferguson, ministre des Transport du gouvernement de Tasmanie, « la majorité des travaux entrepris à ce jour sur les nouveaux navires par TT-Line et leurs consultants experts sont transférables et peuvent être utilisées dans la phase de conception détaillée et les négociations de contrat avec le nouveau constructeur naval ». TT-Line s’est tourné vers le Finlandais Rauma Marine Constructions (RMC) avec qui il a signé un MoU qui vise des livraisons pour 2022 et 2023. Initialement, les navires devaient être livrés en 2021.

Pour rappel, les chantiers FSG sont en charge de la construction du Honfleur, pour Brittany Ferries. Sa livraison était initialement prévue en juin 2019, mais elle a été repoussée en raison des graves difficultés financières de FSG. Les très importantes pénalités de retard du W.B.Yeats, livré à Irish Ferries avec plus de six mois de retard, ont plongé les comptes de l'entreprise dans le rouge. Le chantier a cependant rapidement trouvé un nouvel investisseur qui a injecté 33 millions d'euros et pris 76% du capital au précédent propriétaire, le groupe norvégien Siem. Les dernières déclarations de Brittany Ferries espéraient une entrée en flotte du Honfleur à l’automne 2020. 

 

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale