Aller au contenu principal

L’armateur Kawasaki Kisen Kaisha (K Line) et les chantiers Shin Kurushima Dockyard, tous deux japonais, ont présenté le design d’un futur roulier alimenté à l’ammoniac. Sa conception vient de recevoir une approbation de principe de la société de classification japonaise ClassNK. KLine a expliqué qu’en attendant que l’infrastructure pour souter se développe, la compagnie va étudier plus en détail d’autres types de navires alimentés à l’ammoniac.

L’ammoniac suscite de grandes attentes pour décarboner le transport maritime, car il n’émet pas de dioxyde de carbone lors de sa combustion. Mais il s'enflamme et brûle difficilement, et il est également très toxique et corrosif, ce qui implique un système de stockage et de manutention spécifique. Ainsi, la société de classification et les porteurs du projet ont notamment travaillé sur mesures de sécurité face aux risques de fuite d’ammoniac. Alors que les normes internationales pour l'utilisation de l'ammoniac comme carburant pour navires doivent encore être élaborées, ClassNK a publié des directives en août dernier.

De nombreux projets japonais s’intéressent aux carburants propres, comme l’ammoniac. Ainsi, un consortium d’entreprises japonaises, réunissant notamment NYK et ClassNK, a reçu un financement public pour étudier la propulsion à l’ammoniac. Un premier moteur à ammoniac quatre temps doit être produit pour 2024. Il équipera un remorqueur qui doit ensuite être commercialisé. Un second moteur, deux temps, doit être livré en 2026, pour équiper un transporteur d’ammoniac. Mitsubishi Heavy Industries avait aussi annoncé étudier la viabilité de convertir les navires existants (porte-conteneurs, pétroliers ou autres) à des carburants plus vertueux, comme l’ammoniac. De même l’armateur Mitsui OSK Lines (MOL) envisage, parmi d’autres solutions pour réduire ses émissions, d’avoir recours à l’ammoniac.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs

 

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale