Aller au contenu principal

Le Almi Atlas est le dernier pétrolier en date à être entré en service dans la flotte de la compagnie grecque Almi Tankers. Livré le mardi 13 mars, à Mokpo en Corée du Sud, par le chantier naval Hyundai Samho Heavy Industries, il s’agit d’un VLCC (Very Large Crude oil Carrier). Il mesure 336 mètres de long pour 60 mètres de large et affiche un port en lourd de 315.221 tonnes. Il est enregistré sous pavillon libérien et classé au DNV-GL. À noter que l’armateur a indiqué à Mer et Marine qu’une banque française avait financé la réalisation de ce navire, sans toutefois préciser laquelle.

La commande de ce navire remonte à aout 2016 et comprend un sistership. Sa particularité est d’avoir été équipé dès l’origine d’un scrubber.

 

184672 Almi Atlas
© ALMI TANKERS

(© ALMI TANKERS)

 

Hyundai l’annonce comme étant une première mondiale dans le domaine des pétroliers. L’imposante structure réalisée par le suédois Alfa Laval est bien visible à l’arrière de la timonerie. L’objectif est de faire rentrer le navire dans les clous de la nouvelle réglementation de l’Organisation maritime internationale (OMI) qui prévoit l’abaissement des émissions d'oxydes de soufre (SOx) venant de la propulsion des navires. Il est prévu qu’en 2020 la norme maximale de SOx rejetée soit de 0.5% et même 0.1% dans les zones dites SECA (Sulfur Emission Control Area) que l’on trouve actuellement en Manche, mer du Nord et Baltique. Elle est aujourd’hui de 3.5% en dehors des zones SECA.

Le scrubber de l’Almi Atlas doit lui permettre de réduire ses propres émissions. Ce système de lavage des fumées mesure 11 mètres de haut et 8.3 mètres de large. Il nettoie les gaz d'échappement avec de l'eau de mer pour éliminer les oxydes de soufre. Ainsi, en utilisant cet équipement, le taux de SOx émis par le navire descendrait à moins de 0.5% par rapport aux 3.5% existants, annonce Hyundai.

De même, l’Almi Atlas est mu par un moteur HYUNDAI-MAN B&W 7G80ME - C9.5 - EGRTC (Tier III), de 26.000 kW, issu d’un modèle de chez MAN. Le navire est aussi équipé du système de traitement d'eau de ballast HiBallast HiB 6000ex de Hyundai.

 

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale Marine marchande