Aller au contenu principal

400 millions d’euros. C’est le montant de l’aide qu’espère obtenir le constructeur allemand MV Werften pour se maintenir à flot. L’entreprise, qui compte trois chantiers navals à Wismar, Warnemünde et Stralsund, est le constructeur européen de paquebots le plus menacé par les conséquences de la crise sanitaire. Car celle-ci a mis à l’arrêt quasi-complet la croisière depuis mars 2020 et frappe de plein fouet son propriétaire et unique client, le groupe asiatique Genting, dont l’activité principale est l’hôtellerie et l’industrie des loisirs.

Pionnier de la croisière en Asie depuis les années 90 avec sa filiale

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale
Dossiers
MV Werften