Aller au contenu principal

Daewoo Mangalia Shipyard Industries (DMSI) est un chantier naval roumain basé dans la ville du même nom au sud de Constanta. Il appartient pour 51% au coréen Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME) et pour 49% à Santierul Naval "2 Mai" SA Mangalia, une société publique. Aujourd’hui, le site industriel tourne au ralenti. En 2016, il a affiché une perte de 105 millions d'euros et sa dette avoisinnait alors le milliard d'euros. L’industriel néerlandais Damen est candidat depuis plusieurs mois à son rachat et a déjà conclu un accord de vente sous réserve avec DSME en novembre 2017. Mais, il lui restait un dernier obstacle, qu’il semble sur le point de dépasser.

 

184681 Mangalia Shipyard
© DMHI

Le chantier naval de Mangalia s'étend sur 980 000 m2 ( © DMHI)

 

En effet, pour racheter la part du coréen dans l’actionnariat du chantier de Mangalia, il lui fallait l’accord de l’autre partie. Il existe en effet un droit de préemption au bénéfice de l’État roumain, actionnaire via la société publique Santierul Naval 2 Mai. Damen annonce que le gouvernement, à l’issue de négociations s’étant terminées le mercredi 21 mars, a accepté de ne pas utiliser son droit de préemption et donc de laisser le champ libre au néerlandais. Un choix politique qui doit encore être entériné lors d’une assemblée générale extraordinaire prévue le 30 mars. « Nous sommes très satisfaits des discussions positives et constructives qui ont eu lieu avec M. Andruşcă, le ministre roumain de l'Économie, et son équipe », indique le CEO de Damen, René H. Berkvens. « Nous attendons avec impatience le résultat positif du vote des actionnaires lors de l'assemblée extraordinaire des actionnaires du 30 mars, où nous espérons que le droit de préemption sera supprimé. C'est le principal obstacle au processus de partenariat stratégique à long terme avec le gouvernement roumain ».

Selon la presse roumaine, ce partenariat devrait voir l'État actionnaire majoritaire à 51%, Damen détenant le reste. Il s'agirait de la première fois en 28 ans que la Roumaine prend le contrôle d'une entreprise privée. Jusqu'ici, elle s'était montrée réticente à cette vente. Seulement, après l'accord de novembre entre Damen et DSME, il lui fallait trouver une porte de sortie. De fait, si la Roumanie n'utilisera pas son droit de préemption, elle bénéficiera du transfert de 2% du capital de la part de Damen. De sorte que Santierul Naval 2 Mai SA Mangalia devient majoritaire à 51% et Damen minoritaire à 49%.

« Avec le grand soutien du gouvernement roumain, Damen restaurera la santé financière du chantier, développera le nombre d'emplois et augmentera le niveau d'activité au travers de projets haut de gamme. En attendant, Damen facilitera une transition en douceur et maintiendra des ressources talentueuses et qualifiées de manière significative », explique René H. Berkvens.

 

184679 Mangalia Shipyard
© DMHI

La chantier de Mangala comprend 3 formes de construction dont une de 360 mètres de long pour 60 de large ( © DMHI)

 

Dans son communiqué, Damen rappelle que le groupe est déjà activement présent sur les rives de la mer Noire avec un chantier à Galati au nord de la Roumanie, dans son giron depuis 1999.

 

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale