Aller au contenu principal

Premier des quatre futurs bâtiments ravitailleurs de forces (BRF) de la Marine nationale, le Jacques Chevallier devait être mis sur cale le 14 décembre à Saint-Nazaire. Mais l’opération a été reportée, a appris Mer et Marine, pour cause de mauvaises conditions météorologiques. Il faut en effet attendre l’arrivée dans l’estuaire de la Loire de la section de coque du navire qui a été réalisée par les chantiers italiens Fincantieri. Une structure flottante longue de 73.8 mètres pour une largeur de 27.6 mètres et une hauteur de 20.6 mètres qui pèse environ 3000 tonnes. Celle-ci a quitté le chantier de Castellammare di Stabia, près de Naples, le 6 novembre, tractée par le remorqueur Amber II. Et elle est en retard. 

 

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale Défense
Dossiers
Marine nationale Chantiers de l'Atlantique Naval Group