Aller au contenu principal

Construit par le chantier finlandais Meyer Turku, où il a été mis à l’eau le 15 janvier dernier, le Costa Toscana, second paquebot propulsé au gaz naturel liquéfié (GNL) de la compagnie italienne Costa Crociere, a réalisé avec succès ses essais en mer au mois d’octobre. A l’issue, la traditionnelle cérémonie des pièces s’est déroulée le 26 octobre à Turku, intervenant donc une fois le navire quasiment achevé alors qu’habituellement elle est plutôt organisée au moment de la mise sur cale.

 

265039 costa toscana
© COSTA CROISIERES

Le Costa Toscana durant ses essais mer (© : COSTA CROCIERE)

265041 costa toscana
© COSTA CROISIERES

Cérémonie des pièces, soudées sur l'un des ponts extérieurs (© : COSTA CROCIERE)

 

Sistership du Costa Smeralda, entré en service en décembre 2019, le Costa Toscana sera livré le mois prochain, deux ans donc après son aîné et six mois après la date initialement prévue, le retard étant imputé à la pandémie. Du fait de la situation sanitaire toujours compliquée en Amérique latine, le paquebot ne sera pas comme prévu exploité au Brésil cet hiver. Il restera en Europe pour sa saison inaugurale et ne doit débuter sa première croisière que le 5 mars prochain au départ de Savone, en Italie, sur un itinéraire d’une semaine en Méditerranée occidentale qui comprendra des escales à Marseille (le 6 mars), puis Barcelone, Valence, Palerme et Civitavecchia. Pendant l’été 2022, le programme sera légèrement différent (Savone, Civitavecchia, Naples, Ibiza, Valence, Marseille) alors qu’à l’automne l’escale d’Ibiza sera remplacée par Palma de Majorque.

Long de 337 mètres pour une largeur de 42 mètres, le nouveau fleuron de Costa est en fait un peu plus gros que le premier paquebot de la série. Sa jauge atteint en effet, selon Meyer Turku, les 185.000 GT (contre 182.700 pour le Smeralda), alors que le nombre de cabines est passé de 2612 à 2663 (dont 62.6% avec un balcon), soit une capacité maximale annoncée à 6730 passagers (au lieu de 6518). L’équipage du Costa Toscana atteindra 1646 personnes (contre 1682 annoncés pour le Smeralda au moment de sa mise en service).

- Voir notre reportage réalisé en juillet sur le Costa Smeralda

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale Croisières
Dossiers
Costa Croisières Meyer Turku (ex-STX FINLAND)