Aller au contenu principal

Dernier-né des chantiers Meyer Werft de Papenburg, le Norwegian Bliss a entamé mardi soir la remontée de l'Ems. Le site industriel allemand est en effet enclavé dans les terres avec comme seul accès à la mer cette rivière qui se jette dans la mer du Nord au terme d'un transit d'environ une journée. Il a fallu réunir les bonnes conditions météorologiques et fluviales pour remorquer le paquebot, par la poupe, jusqu’à Eemshaven. Il va maintenant pouvoir commencer ses essais en mer avant d'être livré à la compagnie américaine NCL. La cérémonie d’inauguration est prévue le 19 avril à Bremerhaven. Une mini croisière de présentation au marché (plus de 2000 invités) l’enverra à Southampton le 21 avril. Le paquebot rejoindra ensuite, via le canal de Panama, l’Alaska, où il sera exploité pour sa saison inaugurale.

 

183776 Norwegian Bliss Aida Nova
© MEYER WERFT

Le Norwegian Bliss et la coque de l'AIDAnova à Papenburg (© MEYER WERFT)

 

Long de 324 mètres pour une largeur de 41.4 mètres, une jauge de 167.800 GT et une capacité de 4000 passagers, le Norwegian Bliss est le troisième des quatre navires du projet Breakaway Plus de NCL. Cette série, version agrandie et améliorée des Norwegian Breakaway et Norwegian Getaway sortis en 2013 et 2014, a débuté avec le Norwegian Escape, entré en flotte en 2015. Il a été suivi en 2017 par le Norwegian Joy, spécialement customisé pour le marché chinois. La quatrième unité de la série, qui prendra le nom de Norwegian Encore, doit être achevée par Meyer Werft en 2019.

 

183777 norwegian bliss
© NCL

(© NCL)

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale
Dossiers
Meyer Werft Norwegian Cruise Line - NCL