Aller au contenu principal

Il s’agit probablement d’un des clusters maritimes les plus efficaces au monde. 12 chantiers navals, 18 armateurs, 7 cabinets d’architecture navale, 130 équipementiers et 14.000 employés, générant 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires, dont plus de la moitié à l’export. Le tout sur un territoire guère plus grand qu’un département français, dans un coin de la côte norvégienne dont la géographie n’est pas la plus tendre et où 40 km à vol d’oiseau se traduisent souvent par un trajet de deux heures sur des routes escarpées et des ferries amphidromes.

Le Sunnmøre est une région que l’on pourrait peut-être comparer à la Bretagne. Un rude climat atlantique, une tradition maritime ancrée historiquement dans la pêche et un relatif isolement par le passé. Dans chacun des fjords, dont certains sont classés à l’Unesco, il y a un petit village avec un ponton. Les gens, ici, sont de la montagne et de la mer. Ils sont, comme souvent ceux du Nord, peu enclins aux effusions bruyantes, mais ils ont un sens de la communauté qui ne manque pas de surprendre l’observateur, qu’il soit du sud de l’Europe ou même d’Oslo. Certes la tradition luthérienne et nordique place l’intérêt du commun avant le sien propre, mais il semblerait qu’ici, le principe soit appliqué avec une intensité inédite. Sans doute un héritage d’une histoire où la vie était rude et l’entraide indispensable à la

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale