Aller au contenu principal

Comme prévu, le paquebot géant Wonder of the Seas a quitté les Chantiers de l’Atlantique dans l’après-midi du vendredi 5 novembre, marqué par une belle météo qui a permis à de nombreuses personnes d’assister à un très beau spectacle.

 

266475 wonder of the seas
© BERNARD BIGER - CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE

Le Wonder of the Seas quittant Saint-Nazaire (© : BERNARD BIGER - CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE)

266473 wonder of the seas
© BERNARD BIGER - CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE

Le Wonder of the Seas quittant Saint-Nazaire (© : BERNARD BIGER - CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE)

266476 wonder of the seas
© BERNARD BIGER - CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE

Le Wonder of the Seas quittant Saint-Nazaire (© : BERNARD BIGER - CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE)

 

Cinquième unité de la classe Oasis de la compagnie américaine Royal Carribean International, et nouveau détenteur du titre de plus gros paquebot du monde car un peu plus volumineux que ses aînés, le « C34 » a été officiellement livré le 29 octobre. Mais compte tenu de la crise sanitaire, qui impacte toujours fortement le secteur du tourisme, il n’entrera pas immédiatement en service. RCI a d’abord renoncé, du moins pour le moment, à exploiter ce navire en Chine, comme prévu au départ (il a été dans cette perspective adapté à la clientèle asiatique). Alors que sa livraison a été reportée de cinq mois suite à la pandémie, le Wonder of the Seas doit finalement faire ses débuts commerciaux à Fort Lauderdale, en Floride, au début du mois de mars. Il ne pouvait cependant attendre plus longtemps à Saint-Nazaire puisque les Chantiers de l’Atlantique ont besoin du bassin C, où il a été achevé et qui est la seule forme suffisamment grande pour l’accueillir dans l’estuaire de la Loire. Sitôt le C34 parti, le bassin C a servi à recevoir la poutre et les jambes du nouveau portique qui va être installé cet hiver au-dessus des formes de construction. Puis, début décembre, le bassin C accueillera un autre paquebot, le MSC World Europa, dont l’assemblage se termine (il ne reste que quelques blocs dont la passerelle à poser à l’avant) et qui ne peut être armé ailleurs. L’armateur et le constructeur ont donc cherché un port capable d’accueillir le Wonder of the Seas pendant plusieurs mois. Brest fut un temps pressenti mais c’est finalement la cité phocéenne qui a emporté le morceau. Le paquebot y arrivera le 9 novembre et sera accueilli par Chantier Naval de Marseille. Il stationnera à flot dans l’énorme forme 10. Et si le navire est achevé pour ce qui concerne les chantiers nazairiens, l’armateur y terminera tranquillement les travaux à sa charge, comme l’aménagement des espaces intérieurs (mobilier, équipements, décorations…) puis la prise en main par l’équipage avant la traversée de l’Atlantique et l’accueil des premiers passagers. 

Long de 362 mètres pour une largeur de 64 mètres, le Wonder of the Seas affiche une jauge de 236.857 GT. Il compte 2807 cabines et 64 suites, soit une capacité de près de 5800 passagers en base double et environ 7000 en capacité maximale. S’y ajouteront jusqu’à 2300 membres d’équipage. Après avoir réalisé ses débuts sur le marché américain, il sera exploité en Méditerranée à partir de mai 2022. 

Alors que les deux premiers paquebots de la classe Oasis sont sortis des chantiers finlandais de Turku en 2009 et 2010, le Wonder of the Seas est le troisième de la série produit à Saint-Nazaire, qui a livré les Harmony of the Seas et Symphony of the Seas en 2016 et 2018. Par rapport à ses aînés, le nouveau navire est donc un peu plus gros (228.000 GT et 2759 cabines et suites pour le Symphony of the Seas) et intègre différentes évolutions, y compris dans le design extérieur. Comme on peut le voir distinctement sur les photos aériennes de Bernard Biger ainsi que celles de Benoît Marembert de Survol de France (survoldefrance.fr) illustrant cet article, la couronne autour des cheminées a par exemple été redessinée, de même que la partie arrière et certains autres éléments structurels, dont la grande verrière surplombant l’avant.

 

266464 wonder of the seas
© BENOIT MAREMBERT

Le Wonder of the Seas quittant Saint-Nazaire le 5 novembre (© : BENOIT MAREMBERT)

266465 wonder of the seas
© BENOIT MAREMBERT

Le Wonder of the Seas quittant Saint-Nazaire le 5 novembre (© : BENOIT MAREMBERT)

 

Diaporama orphelin : container

 

266458 wonder of the seas
© BENOIT MAREMBERT

Le Wonder of the Seas quittant Saint-Nazaire le 5 novembre (© : BENOIT MAREMBERT)

 

Un autre paquebot de cette série a pour mémoire été commandé aux Chantiers de l’Atlantique, sa mise en service étant désormais prévue en 2024.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs. 

 

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale Croisières
Dossiers
Chantiers de l'Atlantique Royal Caribbean Cruises