Aller au contenu principal

La première génération a été validée après un an de navigation sur le voilier de croisière Le Ponant. La deuxième génération de Solid Sail, un concept de voile propulsive développé par les Chantiers de l'Atlantique, débute ses tests. Pour mémoire, Solid Sail a été dévoilé par le chantier nazairien au printemps 2018 au sein du projet Silenseas, un design de paquebot à voile pouvant mesurer jusqu'à 190 mètres et fonctionnant grâce à une propulsion s'appuyant sur la voile, le GNL et les batteries. 

 

220230 Solid Sail
© CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE

Le concept de paquebot à voile Silenseas (© CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE)

 

Un premier modèle de 250 m2 a donc passé, avec succès, un an à bord du Ponant. Les Chantiers de l'Atlantique vont désormais valider des essais sur une maquette à échelle réduite (1/5) d'une voile de seconde génération. D'une hauteur de 15 mètres, elle a été installée sur la digue de Pornichet, choisie pour son exposition à des vents non perturbés. Son gréément à balestron, avec un mât sans hauban et donc capable de tourner à 360°, va être réglé par les équipes de Saint-Nazaire et de son partenaire, le chantier Multiplast. La maquette a été instrumentée de manière à pouvoir renseigner le comportement mécanique et aérodynamique et ainsi mettre en place un contrôle commande performant pour ce gréement qui a vocation à être entièrement automatisé. D’autres partenaires interviendront également sur leur domaine de compétence dans les semaines à venir : Méca (société d’ingénierie) Awentech (bureau d’études), Avel robotics (application robotisée de composites), l’ENSTA Bretagne, Gseadesign (bureau d’études composites) et ODS (électronique embarquée). Le gréement sera utilisé comme banc de tests pour Solid Sail jusqu’au mois de février. 

 

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale
Dossiers
Chantiers de l'Atlantique