Aller au contenu principal

Le St Pierre, commandé en juillet 2010 par la Société de Transports Fluvio-Maritimes de l'Ouest (STFMO), filiale des Sablières de l'Atlantique, a été mis sur cale hier aux chantiers STX France de Lorient. Le nouveau sablier, dont la première tôle a été découpée le 30 mars dernier, doit être livré l'an prochain par le chantier morbihannais. Long de 84.1 mètres pour une largeur maximale de 15.6 mètres, le St Pierre pourra atteindre la vitesse de 13 noeuds et présentera une capacité de 2000 m3. Sablier à élinde trainante, le nouveau navire de STFMO pourra extraire des granulats jusqu'à une profondeur de 45 mètres. Dans les prochaines semaines, le chantier de Lorient va procéder à l'embarquement des moteurs et se concentrer sur les phases d'armement de la machine. Avant la fin de l'année, il réceptionnera les éléments de coque fabriqués au chantier STX de Tulcea. Afin de réduire les coûts et pouvoir décrocher cette commande, le chantier français a, en effet, confié une partie des travaux de coque métallique à l'un des sites roumains du groupe STX Europe. Le navire, qui battra pavillon français et sera armé par des marins français, sera exploité toute l'année sur la façade Atlantique à plus de 15 milles nautiques des côtes (environ 28 km), dans les nouvelles concessions de granulat marin en cours d'instruction. Hier, lors de la cérémonie à Lorient (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER) « Cette journée doit se placer sous le signe de l'optimisme. Dans ce contexte difficile, l'investissement dans un navire de cette catégorie représente une belle perspective d'avenir en laquelle il faut croire. Si les pessimistes ont raison, seuls les optimistes gagnent ! », a déclaré hier Pierre-Marie Charier, président des Sablières de l'Atlantique. Chez STX, on se félicite de mener la construction du St Pierre, un projet permettant de diversifier l'activité. « Cette commande démontre la confiance que la direction des Sablières de l'Atlantique a dans la compétence de notre chantier. La coopération est très bonne entre nos équipes et les spécialistes de l'armateur dirigés par Marc-Henri Chauveau, directeur de STFMO, et doit se poursuivre ainsi pour tenir les objectifs que nous nous sommes fixés ensemble », note Jean Roche, directeur général de STX France.Hier, la cérémonie s'est déroulée en présence des administrateurs et des cadres des Sablières de l'Atlantique, en particulier de deux représentants du groupe Eurovia et d'une partie de la famille Charier. A cette occasion, deux pièces d'or ont été déposées dans le fonds de cale en offrande aux dieux de la mer, perpétuant ainsi une tradition antique visant à protéger le navire. Hier, lors de la cérémonie à Lorient (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale
Dossiers
Sabliers Chantiers de l'Atlantique