Aller au contenu principal

C’est le premier d’une nouvelle série de trois paquebots à propulsion GNL commandés par la compagnie américaine Disney Cruise Line au constructeur allemand Meyer Werft. La mise sur cale du Disney Wish s’est officiellement déroulée hier, a annoncé l’armateur. Ce navire d’environ 135.000 GT de jauge et 1250 cabines est une évolution des Disney Dream et Disney Fantasy (340 mètres, 124.000 GT, 1250 cabines), livrés en 2011 et 2012 par le chantier Meyer Werft de Papenburg. La propulsion au gaz naturel liquéfié permettra de réduire drastiquement les émissions polluantes et diminuer les rejets de CO2.

C’est en 2016 que le Disney Wish et son premier sistership ont été commandés, DCL y ajoutant une troisième unité. Formant la classe Triton, ces navires devaient entrer en service en 2021, 2022 et 2023 ; Mais suite à la crise sanitaire, qui continue d’immobiliser l’essentiel de la flotte mondiale de paquebots, la compagnie a renégocié le calendrier avec le chantier. Le Disney Wish sera finalement livré en 2022 et les deux autres en 2024 et 2025.

La flotte de DCL compte actuellement quatre paquebots, avec en plus des Disney Dream et Disney Fantasy deux unités de 294 mètres, 83.300 GT et 877 cabines, les Disney Magic et Disney Wonder, sortis des chantiers italiens Fincantieri en 1998 et 1999.

- Voir notre reportage sur le Disney Magic

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale Croisières
Dossiers
Meyer Werft