Aller au contenu principal

Racheté en 2015 par le géant asiatique Genting Hong Kong, l’ex-groupe Nordic Yards, constitué des chantiers allemands de Wismar, Warnemünde et Stralsund et désormais connu sous le nom de MV Werften, a procédé le 21 août, en présence d’Angela Merkel, à la mise sur cale de son premier navire de croisière. Il s’agit du futur Crystal Endeavour, premier d’une série de deux unités de luxe de 19.800 GT de jauge et 200 passagers réalisés pour la compagnie américaine Crystal Cruises, également filiale de Genting. Livrable fin 2019/début 2020, le navire, dont la découpe de la première tôle est intervenue en janvier dernier, est construit à Stralsund, d’où son sistership doit sortir en 2021 selon une nouvelle date annoncée par le constructeur. Suivra ensuite une nouvelle série de paquebots de luxe, toujours pour Crystal Cruises. Il s’agit de la classe Diamond, qui porte désormais sur des bateaux de 65.000 GT (au lieu de 100.000 initialement), dont la tête de série est prévue pour entrer en service en 2022.

 

193736 mv werften angela crystal endeavour
© MV WERFTEN

Le futur Crystal Endeavour (© : MV WERFTEN)

 

Parallèlement, MV Werften conduit un autre projet majeur, celui des paquebots géants du projet Global Class, destinés à la compagnie asiatique Dream Cruises, nouvelle marque de Genting qui s’est lancé dans la croisière en 1996 avec Star Cruises. Le premier de ces mastodontes de plus de 200.000 GT et 2500 cabines doit être mis sur cale le mois prochain à Wismar, Warnemünde participant également avec la production de blocs. Le premier ne devrait pas être livré avant 2021. 

 

183499 global class genting dream cruises
© MV WERFTEN

Futur paquebot du projet Global (© : MV WERFTEN)

 

A partir de 2020, MV Werften entend produire deux navires de croisière par an et arriver à un chiffre d’affaires de près de 2 milliards d’euros. D’ici là, les effectifs du constructeur devraient avoir doublés pour attendre 2500 salariés. C’est cette relance de l’activité dans les trois chantiers allemands, pour lesquels Genting investit plusieurs centaines de millions d’euros, et les importantes retombées économiques et sociales qu’elle engendre, qui explique la présence de la chancelière allemande à la mise sur cale du Crystal Endeavour le 21 août. Angela Merkel est en effet d’autant plus sensible au sujet que les sites de MV Werften se trouvent dans le Mecklenburg Vorpommern, région où elle a débuté sa carrière politique.

 

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale