Aller au contenu principal

Nous vous en parlions récemment à l’occasion des Naval Innovations Days de Naval Group, qui s'est lancé dans le développement de technologies d’impression 3D pour le monde militaire. La semaine dernière, l'industriel français et l’Ecole Centrale de Nantes ont imprimé en 3D un démonstrateur à échelle 1 d’une pale d’hélice. L’opération a été menée par le Joint Laboratory of Maritime Technology (JLMT), un labo conjoint entre les deux structures créé en 2016. Les moyens industriels de Centrale Nantes ont été mis à contribution, ainsi que ses connaissances en fabrication additive.

Ce démonstrateur, d’un poids de plus de 300 kg est voué à expérimenter l’impression de pièces à géométrie complexe pour des utilisations militaires. « L’impression de ce démonstrateur est une étape majeure pour la réalisation de propulseurs innovants en fabrication additive. Ces premiers résultats permettent d’envisager la mise en service à court terme de propulseurs différenciants pour les navires qui en seront porteurs », explique Vincent Geiger, directeur du Naval Research, le centre de recherche technologique de Naval group.

 

191448 crochet grue Huisman imprimé 3D
© NAVAL GROUP / CENTRALE NANTES

Le démonstrateur en cours de finition (© NAVAL GROUP / CENTRALE NANTES)

 

Les objets produits par fabrication additive apportent des gains de poids et doivent permettre de réaliser des formes complexes. Cette technologie donne de nouvelles marges de progression au biomimétisme, c’est-à-dire le fait de s’inspirer des formes du vivant dans la nature pour les incorporer à la technologie moderne. Les limites techniques rencontrées en fonderie (formes, poids, propriétés mécaniques) pourraient être dépassées avec l’impression 3D. La faisabilité de cette technologie apparaît en tout cas déjà bien établie. Des hélices entières imprimées en 3D équipent déjà des remorqueurs de Damen depuis l’année dernière. La voie est donc ouverte et Naval Group souhaite s'y engager résolument pour proposer cette technologie au secteur militaire.

 

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale
Dossiers
Naval Group