Aller au contenu principal

Le navigateur Roland Jourdain va construire un catamaran de 18.28 mètres en fibre de lin. Conçu sur un dessin VPLP, le multicoque va être construit dans les chantiers Outremer de la Grande Motte. L'utilisation innovante de ce biomatériau se trouve dans la lignée du travail menée par Roland Jourdain à la fois dans sa societé Kaïros Environnement et dans l'incubateur We Explore qu'il a crée à Concarneau et qui accueille de nombreux inventeurs et ingénieurs de la low-tech et de l'innovation environnementale.

Roland Jourdain travaille depuis 2013 sur l’utilisation de la fibre de lin en remplacement de la fibre de verre. Dès 2013, il construit avec ces nouveaux matériaux un premier trimaran de 7 m – Gwalaz – qui sert encore aujourd’hui de plateforme de test. Il a également travaillé sur d'autres types d'embarcations (surfs, paddles) qui permettent aujourd'hui d'envisager ce catamaran de grande taille. Il sera dessiné par VPLP sur la base du modèle Outremer 5.

La fibre de lin présente beaucoup d’avantages. Elle est produite en circuit court, a des propriétés proches de celles de la fibre de verre et est beaucoup moins énergivore à produire » résume Roland Jourdain. C’est en effet en Normandie que le lin, fourni par la société Terre de Lin, est produit et il y pousse facilement »

Le catamaran, baptisé également We Explore, est pensé pour avoir plusieurs vies. D’abord destiné à la performance et la vitesse, il sera dans un premier temps équipé a minima afin d’être léger et rapide. Une fois qu’il aura fait la preuve de ses capacités marines, il embarquera les explorateurs de la fondation et leurs différentes missions qu’il s’agisse de recherches, d’innovations ou de sensibilisation. Il devrait être livré en septembre 2022.

 © Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale