Aller au contenu principal

Premier navire brise-glace de l’industrie de la croisière, Le Commandant Charcot, destiné à Ponant, est attendu en début de semaine prochaine à Saint-Nazaire pour y recevoir ses propulseurs. Mise à l’eau fin mars au chantier Vard de Tulcea, en Roumanie, la coque du navire devait initialement, avant de partir en Norvège pour son achèvement, passer une quinzaine de jours en avril dans l’estuaire de la Loire. Mais la crise du Covid-19 a bouleversé ces plans et Le Commandant Charcot a finalement été remorqué directement à Søviknes, où se trouve l’un des chantiers norvégiens de Vard. Il y est arrivé le 28 avril, après un mois de transit, les travaux reprenant à bord dans l’attente que la situation sanitaire permette le passage à Saint-Nazaire. La réouverture des frontières en Europe a permis d’organiser cette venue cet été et non d’attendre l’automne comme craint à un moment. Le remorqueur Pegasus, qui avait assuré le convoyage entre Tulcea et Søviknes, a donc repris la mer le 7 juillet avec Le Commandant Charcot. Peu après avoir quitté la Norvège, le convoi a été confronté à une tempête qui l’a oblig

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale Croisières
Dossiers
Port de Nantes Saint-Nazaire Ponant