Aller au contenu principal

Moins d’un mois après ses premiers essais en mer, le dernier-né de STX France doit repartir ce vendredi pour une seconde campagne de tests au large de Saint-Nazaire. Avant cela, le MSC Meraviglia est passé en cale sèche dans l’énorme bassin C, long de 450 mètres et large de 90 mètres. Une opération immortalisée par le photographe Benoît Marembert, qui nous permet de diffuser ses superbes photos aériennes, réalisées mi-avril et que l’on retrouve aussi sur son site survoldefrance.fr

Grâce à ce carénage, le paquebot, qui n’avait pas été au sec depuis sa mise à l’eau début septembre 2016, dispose d’une coque propre, ce qui permettra de déterminer ses performances définitives en termes de vitesse et de consommation.

 

165875 msc meraviglia stx
© BENOIT MAREMBERT

Le MSC Meraviglia en cale sèche dans le bassin C le 15 avril (© : BENOIT MAREMBERT)

 

Cette seconde sortie en mer du MSC Meraviglia permettra notamment de valider certaines mises au point et conduire les essais qui n’avaient pu être réalisés lors de la première campagne. Celle-ci s’était déroulée du 30 mars au 2 avril, et avait été marquée par une forte houle. Plus de 350 personnes - ingénieurs et techniciens de STX France,  équipes de l’armateur MSC Cruises et représentants de la société de classification - étaient alors à bord du MSC Meraviglia. Malgré les tests qui n’avaient pas pu être menés à cause ses conditions météorologiques, STX France avait souligné que «  la présentation officielle des essais d’automatisation d’un navire prototype de cette importance, qui s’est parfaitement déroulée lors de cette première sortie, est le signe d’un bon fonctionnement de l’ensemble des systèmes ».

 

164632 msc meraviglia
© BERNARD BIGER - STX FRANCE

Le MSC Meraviglia lors de ses premiers essais en mer (© : BERNARD BIGER - STX FRANCE)

 

Premier d’une nouvelle série de quatre navires, le « E34 », comme on l’appelle au chantier, mesure 315.8 mètres de long pour 43 mètres de large. Affichant une jauge de 167.600 GT, il comptera 2246 cabines, pour une capacité maximale de 5714 passagers, servis par 1536 membres d’équipage. C’est le plus gros paquebot réalisé jusqu’ici pour la compagnie italo-suisse MSC Cruises.

Le MSC Meraviglia sera livré dans un peu plus d’un mois par les chantiers nazairiens et rejoindra d’abord Le Havre, où il sera baptisé le 3 juin. Le navire redescendra ensuite en Méditerranée, où il sera exploité sur des croisières d’une semaine entre l’Italie, l’Espagne, Malte et la France, Marseille faisant partie des ports d’embarquement.

En construction depuis la fin novembre, le second navire de cette série, futur MSC Bellissima (F34), entrera en service en février 2019. Suivront dès la fin 2019, puis en 2020, deux unités agrandies, qui recevront en leur centre une section supplémentaire d’une quinzaine de mètres. La longueur des futurs G34 et H34 passera, ainsi, à 331 mètres, pour une jauge de 177.100 GT et un total de 2444 cabines.

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale Croisières
Dossiers
Chantiers de l'Atlantique MSC Croisières