Aller au contenu principal

Fin mai 2021, après un peu plus d’un an de transformation, la Maguelonne, ancienne pilotine marseillaise convertie avec une propulsion 100% électrique par la société MGH, arrivait à Sète pour être expérimentée par les pilotes du port languedocien.

D’une longueur de 12 mètres, le bateau datant de 1980 a troqué sa machine thermique pour un moteur électrique d’une puissance de 200 kW, pouvant être poussé à 250 kW en cas de besoin, par exemple pour des manœuvres d’urgence, la vitesse maximale étant annoncée à 19 nœuds. Pour l’alimenter en énergie, un parc de six batteries lithium-ion a été installé à bord. La capacité des batteries est d’environ 180 kWh, le temps de rechargement partant des batteries vides est d’1h30. Il faut seulement 30 minutes aux batteries pour retrouver leur pleine autonomie entre deux missions des

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale Marine marchande Vie portuaire
Dossiers
Port de Sète Propulsion - Motorisation de navires