Aller au contenu principal

Presque 800.000 passagers par an empruntent l'un des 10 bateaux de Batorama pour découvrir le centre-ville de Strasbourg, la Petite France et le quartier européen. « Nous sommes la première attraction payante du grand Est » souligne Yann Quiquandon, ancien officier de marine marchande et directeur de Batorama. Cette filiale de droit privé du Port Autonome de Strasbourg affiche un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros et emploie une cinquantaine de salariés avec notamment une trentaine de navigants. L’activité affiche un beau succès et la direction ne ménage pas ses efforts pour continuer cette histoire qui a démarré en 1947, « avec un seul bateau qui faisait du tourisme industriel dans le port ».

Pour évoluer, il faut renouveler. Et Yann Quiquandon le sait bien, renouveler cela veut aussi souvent dire innover. Surtout quand on

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale