Aller au contenu principal

Le nouveau portique des chantiers STX France de Saint-Nazaire ne sera pas opérationnel cette année. L'engin, qui devait entrer en phase de montage cet été, sera livré avec plusieurs mois de retard. Sa réalisation, confiée au Sud-coréen STX (actionnaire principal des anciens Chantiers de l'Atlantique), est menée dans un chantier chinois du groupe, à Dalian. Mais elle rencontre des difficultés et les premiers éléments de la structure, qui sera acheminée par voie maritime à Saint-Nazaire, ne sont toujours pas arrivés. Par conséquent, le Très Grand Portique (TGP) ne devrait finalement être livré qu'en 2013. « Investissement fondamental pour l'avenir des chantiers », selon la direction de STX France, le TGP représente un investissement de près de 30 millions d'euros. Il affichera une capacité de levage de 1400 tonnes, nettement supérieure à celle de l'actuel portique, qui date de 1967 et peut soulever des charges de 750 tonnes. Cette augmentation significative de capacité doit permettre au chantier d'assembler les futurs navires avec des blocs pré-armés bien plus gros, ce qui autorisera une réduction des délais de construction. A titre d'exemple, un paquebot comme le MSC Divina (333 mètres de long, près de 140.000 tonneaux de jauge), livré le 19 mai par STX France, est constitué de 75 blocs.

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale
Dossiers
Chantiers de l'Atlantique