Aller au contenu principal

Aucune alimentation en produit fossile pour un bateau électro-solaire ! C’est le très beau projet de Pascal Duc, armateur de tourisme fluvial sur la Charente. Pour remplacer son bateau actuel, le Bernard Palissy II, il voulait innover, « penser une embarcation respectueuse de l'environnement, avec une faible consommation d'énergie en cohérence avec la richesse naturelle de la Saintonge et de la vallée de la Charente ». Zéro émission, pas de bruit et une solution électrique totalement propre, y compris pour le chargement des batteries, voilà le Bernard Palissy III, dont la construction a débuté au chantier vendéen Delavergne. Il devrait arriver en flotte pour la saison 2018.

 

173909 Bernard de palissy fluvial
© SHIP-ST

(SHIP ST)

 

Pour ce projet, l'armateur et le chantier s'appuient sur le cabinet d’architecture navale lorientais Ship-ST, pour la conception générale et sur Alternatives Energies pour la propulsion électrique. D’une longueur de 24.65 mètres pour une largeur de 6.30 mètres et un tirant d’eau de 0.45, ce navire en aluminium pourra accueillir 149 passagers et 8 à 10 vélos. Il pourra croiser dans des vitesses comprises entre 9 et 13 km/h.

Sa propulsion électro-solaire va reposer sur des batteries recyclables lithium/fer/phosphate non inflammable avec 7h30 d’autonomie et deux moteurs de 36 kW. Il naviguera en moyenne 9h30 par jour. Sa fabrication va coûter 1.2 millions d’euros, dont 5% du coût lié aux moteurs et 13% aux batteries.

 

173908 Bernard de palissy fluvial
© SHIP-ST

(SHIP-ST)

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale