Aller au contenu principal

Un consortium néerlandais, dans lequel intervient notamment Boskalis, a été créé pour accélerer l'usage du méthanol dans l'industrie du transport maritime. Sponsorisé par l'agence gouvernementale néerlandaise des entreprises, il est doté  de 38 millions d'euros, dont une subvention publique d'un montant de 24 millions d'euros. Pour mémoire, le bio-méthanol ou l'e-methanol sont des combustibles qui permettent d'atteindre une neutralité carbone. Ils sont considérés comme une des solutions pouvant rapidement permettre de baisser les émissions de CO2 du secteur maritime.

Ce programme de recherche, baptisé Methanol as an Energy Step Towards Zero-Emission Dutch Shipping, vise à développer une technologie de propulsion adaptable à l'ensemble du secteur, notamment l'offshore, le yachting ou encore les dragues. Le consortium regroupe actuellement, outre Boskalis, des armateurs, des chantiers, des équipementiers et des structures académiques.

Six navires, dont l'identité n'est pas encore connue, devrait être rétrofités dans le cadre de ce programme.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale