Aller au contenu principal

Le groupe norvégien Kongsberg Maritime a choisi son compatriote Vard pour réaliser le Yara Birkeland, premier porte-conteneurs conçu pour être exploité sans équipage. Le chantier norvégien de Brevik doit livrer au premier trimestre 2020 ce navire, dont la coque sera produite à Tulcea, l’un des sites roumains de Vard. D’un coût de 26 millions d’euros, le Yara Birkeland, qui débutera ses opérations avec un équipage, devrait pouvoir être totalement opérationnel en mode autonome d’ici  2022.  Le design a été confié à Marin Teknikk, les caractéristiques techniques n’ayant cependant pas encore été précisées.

Ce porte-conteneurs sera exploité entre l’usine d’engrais de Yara, située à Porsgrunn, et les ports d’exportation de Brevik et Larvik, situés à proximité. Il devrait permettre d'économiser une centaine d’allers-retours de camions par jour (environ 40.000 trajets routiers par an) entre l’usine et les quais d’embarquement d’où sont expédiés les produits de Yara.

 

Soutenu par le gouvernement norvégien dans le cadre de sa politique en faveur de solutions plus respectueuses de l’environnement, le projet a reçu une subvention publique de près de 14 millions d’euros.

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Construction navale Marine marchande
Dossiers
Vard