Marine Marchande

Actualité

11 morts et disparus dans le naufrage du Baltic Ace

Hier, alors que les chances de retrouver d’autres survivants étaient minimes compte tenu de la température de l’eau, les sauveteurs néerlandais faisaient état de cinq morts et six disparus parmi l’équipage du Baltic Ace. Ce roulier, immatriculé aux Bahamas, a coulé mercredi soir après une violente collision avec le porte-conteneurs chypriote Corvus J dans les eaux néerlandaises,  au large de Rotterdam et de Zeebrugge. En tout, 24 marins étaient à bord du Baltic Ace, un navire de 148 mètres de long pour 27 mètres de large, construit en 2007 et qui avait quitté quelques heures plus tôt Zeebrugge, avec un chargement de 1400 voitures neuves dans ses garages. Suite à la collision, le roulier a, semble-t-il, coulé très rapidement. Seuls 13 membres de son équipage ont pu être récupérés sains et saufs, certains, en état d’hypothermie, ayant été hospitalisés. Construit en 2003 et mesurant 135 mètres, le Corvus J, endommagé mais dont l’intégrité n’était pas menacé, est resté sur place après l’accident pour participer aux opérations de sauvetage, qui ont impliqué de nombreux moyens navals et aériens, recueillant notamment deux naufragés du Baltic Ace. Pour l’heure, on ne connait pas les raisons de cet accident, qui s’est produit dans une zone très fréquentée de la mer du Nord, par où passent une multitude de navires. Apparemment, les conditions météo, comme la visibilité, étaient bonnes. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de ce drame. Des inspecteurs se sont notamment rendus sur le Corvus J, qui a gagné le port de Flessingue et devait repartir dans la soirée pour le port d’Anvers, sa destination initiale. Les autorités néerlandaises surveillent également l’épave du Baltic Ace, de laquelle ne semblent apparemment pas s’échapper d’hydrocarbures.

Accidents, pollutions