Disp POPIN non abonne!
Défense
ABONNÉS

Actualité

12 intercepteurs Ufast pour les fusiliers-marins

Défense

Très beau succès pour le chantier Ufast de Quimper, sorti vainqueur de l’appel d’offres pour équiper les fusiliers-marins français d’intercepteurs blindés. C’est le programme des Vedettes Protégées de Défense Maritime et Portuaires (VPDMP), que la Direction Générale de l’Armement a notifié le 19 mars au constructeur breton. Ce dernier va réaliser 12 unités de ce type, dont le premier exemplaire devrait être mis à l’eau début 2019.

Longs de 15 mètres et réalisés en matériau composite, ces intercepteurs seront dotés d’une propulsion hors-bord, avec quatre moteurs de 350 chevaux et une vitesse de plus de 40 noeuds à pleine charge. « La carène a été spécialement développée en bassin d’essais pour apporter une excellente tenue à la mer et assurer des transitions extrêmement rapides entre les vitesses de patrouille lente et de poursuite sans effet de cabrage lors du déjaugeage. Ils seront construits en CVR mis en oeuvre par infusion, matériau particulièrement performant pour les embarcations rapides, en apportant solidité, rigidité et résistance à la corrosion », précise Ufast.

Equipées d’un système de défense permettant des abordages de vive force, les VPDMP sont également conçues pour résister aux tirs adverses, avec un blindage couvrant notamment la cabine et les parties critiques, comme les têtes des moteurs et les réserves à carburant, ainsi que les deux postes de tir à l’avant et à l’arrière, d’où les fusiliers-marins pourront mettre en œuvre des mitrailleuses lourdes de 12.7mm. 

« La position centrale de la cabine climatisée permet au personnel de circuler en toute sécurité de l’avant à l’arrière du pont grâce à de larges passavants. La stabilité (de cet intercepteur) et son plan de pont facilitent les assauts à la mer par l’arrière, par les côtés et, grâce à un marchepied, par l’étrave. Il sera pourvu de moyens de communication et de systèmes d’informations particulièrement performants ainsi que de capacités de vision nocturne », précise encore Ufast.

Les VPDMP pourront embarquer un groupe d’intervention puissamment armé, composé de 8 hommes équipés pour intervenir de jour comme de nuit, quelque soient les conditions météo.

Ces intercepteurs seront déployés dans le cadre du renforcement de la sûreté des approches maritimes des bases navales françaises et de points d’appui à l’étranger. Il s’agit, en particulier, de disposer de capacités adéquates pour neutraliser une attaque terroriste lancée depuis la mer contre des infrastructures portuaires ou des navires militaires, unités de surface comme sous-marins, à quai, au mouillage ou lors de leurs manœuvres d'entrée ou de sortie des bases.

Dix VPDMP seront livrées aux fusiliers-marins chargés de la protection de Toulon, Brest et Cherbourg, les deux derniers étant destinés à Djibouti. Ils pourront néanmoins, le cas échéant et en fonction des besoins, être repositionnés dans d’autres zones. Afin notamment de faciliter leur déploiement rapide en tout point de l’Hexagone, ces embarcations seront livrées par Ufast avec des remorques routières spécialement conçues pour leur transport.

 

Ufast Marine nationale