Défense

Fil info

14 morts dans un incendie sur mystérieux sous-marin russe

Défense

Le ministre russe de la défense Serguei Choïgou s’est rendu ce 3 juillet dans la base navale de Severomorsk, au nord du pays, suite à un accident qui a fait 14 morts à bord d’un sous-marin officiellement en mission scientifique dans les fonds marins de l’Arctique. Les faits se sont apparemment produits le 1er juillet, les victimes ayant selon les autorités russes succombé suite aux émanations toxiques d’un grave incendie. Selon Serguei Choïgou, plusieurs survivants ont été sauvés, dont un civil. Le Kremlin ne souhaite donner aucun détail supplémentaire quant à l’accident et le bâtiment impliqué, qualifié d’ « inhabituel ». En clair, il ne s’agit pas de l’un des grands sous-marins de la flotte du Nord. Selon plusieurs media russes, l’incendie se serait produit sur une unité spéciale, le type Losharik étant avancé. Il s’agit de l’un des mini-sous-marins à propulsion nucléaire de 50 à 74 mètres conçus par les Russes pour être notamment transportés sous le ventre d’anciens SNLE reconvertis. Ces engins capables de plonger à très grande profondeur, officiellement destinés à des missions scientifiques, sont considérés par les services occidentaux comme étant également des sous-marins de renseignement pouvant servir de plateformes à des opérations spéciales, voire des missions d’espionnage. Moscou avance en tous cas le « secret d’Etat » pour justifier le fait qu’aucun détail ne sera donné concernant l’accident de lundi. Ce qui parait quand même surprenant pour une activité soi-disant scientifique.

-Voir notre article évoquant ces sous-marins spéciaux et leurs porteurs