Défense
15 marins britanniques du HMS Cornwall toujours détenus par l'Iran

Actualité

15 marins britanniques du HMS Cornwall toujours détenus par l'Iran

Défense

L'affaire est plus qu'ennuyeuse pour la diplomatie britannique. Alors que le bras de fer diplomatique se poursuit entre Téhéran et la communauté internationale sur la question nucléaire, l'Iran a capturé vendredi 15 hommes de la Royal Navy. Les marins se trouvaient sur deux embarcations pneumatiques dans le Chatt el Arab, confluent du Tigre et de l'Euphrate. Ils avaient quitté la frégate HMS Cornwall afin de contrôler un navire de commerce croisant dans le secteur. Les autorités iraniennes, qui affirment que les militaires anglais évoluaient dans leurs eaux territoriales, envisagent des poursuites pénales. A Londres, on affirme au contraire que les marins naviguaient dans les eaux irakiennes. Le Royaume-Uni réclame leur libération, haussant le ton ce week-end : « Plus vite (cette affaire sera) résolue, mieux ce sera pour nous tous », a déclaré Tony Blair. La question des marins britanniques est doublée de l'épineux problème du programme nucléaire iranien. Samedi soir, le conseil de sécurité de l'ONU a voté de nouvelles sanctions à l'encontre de l'Iran. Celles-ci portent notamment sur le gel d'avoirs à l'étranger d'une trentaine de responsables, ainsi qu'un embargo sur la vente d'armes iraniennes. En réponse à la résolution 1747, Téhéran a décidé hier de suspendre partiellement sa coopération avec l'AIEA, l'Agence Internationale de l'Energie Atomique.
______________________________________________

- Voir la fiche technique du HMS Cornwall

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques