Construction Navale
15 régions européennes défendent la navale à Bruxelles

Actualité

15 régions européennes défendent la navale à Bruxelles

Construction Navale

Réunies pour favoriser une démarche européenne en faveur de l'industrie navale, 15 régions de l'Union européenne, après une première rencontre en octobre, se sont de nouveau réunies à Bruxelles le 7 décembre. Cette rencontre était présidée par Christophe Clergeau, premier vice-président du Conseil régional des Pays de la Loire. En collaboration avec la Conférence des Régions Périphériques et Maritimes (CRPM), les représentants des 15 régions (Allemagne, France, Italie, Espagne, Finlande, Pologne) se sont accordés sur un mémorandum destiné aux Institutions européennes, aux Etats membres et à la communauté maritime. Le texte revient sur l'importance économique et sociale des industries maritimes et plus particulièrement de la construction navale sur les tissus économique locaux. Les régions y soulignent le potentiel de ce secteur pour répondre aux objectifs de l'Europe pour 2020 : compétitivité, environnement et croissance sociale. « Le caractère transversal de l'industrie maritime nécessite une mobilisation et une coordination des différentes politiques européennes existantes pour soutenir son entrée dans une phase de diversification et de différenciation: politique industrielle, recherche et innovation, politique maritime, activités portuaires, environnement, pêche, énergie, transports, tourisme, nautisme ou formation, autant de domaines sur lesquels interpeller les Institutions pour développer l'industrie maritime de demain et répondre présent face à la concurrence asiatique », estime la région des Pays de la Loire.

Nouvelle rencontre devant le parlement européen en février

Après cette réunion de travail, Christophe Clergeau est intervenu devant le Parlement européen lors d'une conférence sur la croissance bleue consacrée à l'avenir de l'innovation marine et maritime en Europe. Aux côtés de la Commissaire européenne en charge de la pêche et des affaires maritimes, Maria Damanaki, de députés européens et de représentants des Etats et régions, l'élu ligérien s'est exprimé sur l'importance d'une connaissance solide du milieu marin. « Pour faire face aux défis que représentent l'épuisement des ressources naturelles ou le changement climatique, l'Europe dispose de nombreux centres de recherche d'excellence au sein desquels les collaborations entre chercheurs et entreprises ont une place croissante ». Christophe Clergeau a pu citer l'exemple du nouvel Institut de Recherche Technologique (IRT) Jules Verne de Nantes. « C'est cet investissement sur la connaissance qui permettra demain à l'Europe de conserver sa valeur ajoutée sur le marché mondial des industries maritimes ».
Les régions engagées dans cette démarche ont prévu de se retrouver une nouvelle fois devant le parlement européen le 2 février prochain. Elles organiseront, sous le parrainage de la députée Corinne Lepage, une audition publique sur les perspectives qui s'offrent à l'industrie maritime. Cet événement devrait permettre de présenter à de hauts représentants des Institutions européennes la démarche initiée par les Pays de la Loire.

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire