Marine Marchande
20 ans de mutations des routes maritimes

Analyse

20 ans de mutations des routes maritimes

Article gratuit
Marine Marchande

Il va de soi que depuis les années 90 les échanges maritimes ont connu de profonds changements dans leurs natures géographiques. La globalisation est elle même un phénomène géoéconomique appliqué au transport maritime traduisant une évolution planétaire du commerce des matières premières comme des produits manufacturés. En 20 ans, les routes maritimes ont changé, en volume comme en usage. Le jalonnement des hubs de la conteneurisation, les travaux à Suez et Panama, la piraterie somalienne, les tensions autour de la péninsule arabique, les inquiétudes japonaises puis chinoises sur Malacca, les spéculations sur l’Arctique…

Autant de faits qui témoignent d’une dynamique perpétuelle des routes maritimes sous les effets des besoins de mobilité des marchandises et régulièrement des questions politiques. Les routes au travers des mers et des océans avec leurs jalonnements des passages contraints restent comme toujours dans l’histoire humaine des enjeux géostratégiques. La géopolitique contemporaine sous le sceau de la multipolarité doit ainsi prendre en compte les problématiques d’itinéraires maritimes

- Voir la note de l'ISEMAR

_______________________________________________


L'Institut Supérieur d'Economie Maritime a été créé en 1997. Pole unique en France, l'ISEMAR est, à la fois, un centre de recherche, un formidable outil de collecte et de diffusion de l'information, ainsi qu'une structure de conseil, à destination des collectivités locales et des acteurs privés du monde maritime et portuaire. Soutenu par la ville de Saint-Nazaire, Nantes Métropole, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes Saint-Nazaire et l'Union maritime locale, L'ISEMAR, s'il reste ancré dans l'estuaire de la Loire, s'adresse à l'ensemble de la communauté maritime nationale et européenne.

- Plus d'informations sur le site de l'ISEMAR

Les analyses de l'ISEMAR