Divers
283 morts en Méditerranée : Un passeur libanais condamné à 30 ans de prison

Actualité

283 morts en Méditerranée : Un passeur libanais condamné à 30 ans de prison

Divers

Ce drame, connu sous le nom du « Naufrage fantôme », est l'un des pires concernant les immigrés clandestins tentant de traverser la Méditerranée. En décembre 1996, quelques 400 migrants pakistanais, indiens et sri-lankais étaient transbordés dans des conditions catastrophiques entre deux bateaux, l'une des embarcations faisant naufrage. Selon les rescapés, 283 personnes périrent. A l'époque, les passeurs ne lancèrent aucun SOS, les faits n'étant reconstitués qu'au terme d'une longue et difficile enquête. Treize ans après les faits, la justice italienne a définitivement confirmé, hier, le verdict prononcé en avril dernier par un tribunal sicilien. Le commandant du Yohan, le navire qui n'a pas sombré, a été condamné à 30 ans de prison. Ce Libanais ne se trouverait toutefois pas en Italie, risquant donc de rester libre malgré le jugement.
Chaque année, des milliers de clandestins tentent de traverser la Méditerranée pour gagner l'Europe, de nombreux candidats à l'exil trouvant la mort au cours de traversées sur des embarcations surchargées et en mauvais état.