Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

44 Rafale Marine auront été livrés fin 2015

Défense

L’aéronautique navale française réceptionnera, d’ici la fin de l’année, le 45ème Rafale Marine (M45), Dassault Aviation devant lui en avoir livré quatre en tout pour 2015. Le M46 suivra en 2016, ainsi que le M41, retourné chez l’industriel suite à un problème technique. Les deux derniers avions de la quatrième tranche du programme, les M47 et M48, ne devraient en revanche par rejoindre les flottilles de la Marine nationale avant 2020/2021, la priorité étant d’ici là donnée aux contrats à l’export.

Sachant que quatre Rafale Marine (M18, M22, M24 et M25) ont été accidentellement perdus entre 2009 et 2012 et que les 10 premiers appareils, initialement livrés au standard F1, auront tous été portés au standard F3 ‘d’ici début 2017, la chasse embarquée française disposera normalement, à cette date, de 42 avions de combat en parc. Alors que les flottilles 11F et 12F mettent déjà en œuvre le Rafale, la 17F aura achevé sa transformation à l’été 2016, date officielle prévue pour le retrait du service des derniers Super Etendard Modernisés (SEM).

Le parc permettra d’équiper les trois flottilles de chasse de la marine, prévues pour aligner chacune 12 avions. Trois appareils sont en outre mobilisés au profit de l’escadron de transformation commun avec l'armée de l’Air implanté sur la base de Saint-Dizier. Les autres constitueront le volant nécessaire, en particulier, à couvrir les périodes de maintenance. Ce qui laisse tout de même une marge de manœuvre très faible à flotte. Car le porte-avions Charles de Gaulle, s’il est habituellement déployé avec deux flottilles de combat, pourrait en cas de crise majeure avoir besoin de l’ensemble des 11F, 12F et 17F. Le bâtiment est en effet physiquement conçu pour pouvoir, en temps de guerre, mettre en œuvre jusqu'à 35 Rafale, 2 Hawkeye et 2 hélicoptères.

 

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Sauf éventuelle commande à l’export ou attrition supplémentaire nécessitant la commande de nouveaux avions, la production de Rafale Marine devrait en tous cas s’arrêter avec le M48. Aucune version navalisée de l’appareil n’est, en effet, prévu pour le moment dans la future tranche 5 du programme Rafale.

Celle-ci doit comporter 45 avions pour permettre aux armées françaises d’aligner au final 225 Rafale, sachant que 180 ont pour l’heure été commandés pour 140 livrés début juillet.

Alors que les industriels travaillent sur le programme de modernisation F3R, il conviendra notamment de voir dans quelle mesure les Rafale livrés avant 2014 seront équipés du nouveau radar à antenne active RBE2 AESA de Thales. L’ampleur du retrofit dépendra évidemment des ressources budgétaires.

Concernant l’aéronautique navale, les Rafale Marine en sont équipés en série depuis le M39, le RBE2 AESA n’étant pas intégré dans la modernisation des anciens F1. 

Marine nationale Dassault Aviation