Vie Portuaire
500 millions d'euros pour un terminal méthanier à Dunkerque

Actualité

500 millions d'euros pour un terminal méthanier à Dunkerque

Vie Portuaire

Après Bordeaux et Le Havre, c’est au tour du port autonome de Dunkerque de se lancer dans le trafic du gaz naturel liquéfié. Le PAD, qui avait lancé un appel à candidatures pour la construction et l’exploitation d’un terminal méthanier, a retenu l’offre d’EDF. « Grand opérateur dans l’énergie et le gaz, EDF affiche une volonté affirmée de faire de Dunkerque un point d’ancrage pour l’alimentation en gaz du Nord de l’Europe. Le dossier présentait, en outre, des qualités techniques indéniables et a montré une volonté de conduire ce projet en partenariat avec le PAD », estime le port. La zone retenue pour la réalisation de ce nouveau terminal est située au lieu dit «Le Clipon», sur la zone Est de l’Avant Port Ouest. Cet investissement, d’un montant de 500 millions d’euros, devrait contribuer à la création de 50 à 70 emplois et pourrait être mis en exploitation en 2011. Il nécessitera deux années d’études et trois ans de construction. Le site comportera un poste de réception des navires de GNL pouvant accueillir des méthaniers d’une capacité de 260 000 m 3, des bacs de stockage et une unité de regazéification. En première phase d’exploitation, ce terminal pourra générer un trafic de 4 à 5 millions de tonnes par an. Le port de Dunkerque espère, ensuite, profiter de l’attrait du gaz pour développer ce trafic initial.

Port de Dunkerque