Pêche
500 professionnels ont alimenté une cartographie des pêcheries du Finistère

Actualité

500 professionnels ont alimenté une cartographie des pêcheries du Finistère

Pêche

Zones fréquentées, périodes d’activité, engins déployés, espèces ciblées : les pêcheurs du Finistère ont massivement répondu aux questions de Marion Debasly et ses collègues. Le chantier était énorme. En 2017, année de leur enquête de terrain, 636 bateaux de pêche étaient recensés. Quelque 494 patrons ont répondu.

Marion Debasly est chargée de mission pour le comité départemental des pêches, notamment sur le programme Valpena. « Cet outil créé il y a plusieurs années par le comité régional des pêches des Pays de la Loire s’est étendu à tous les comités des pêches français réunis au sein d’un groupement d’intérêt scientifique (GIS) », explique-t-elle. « Il s’agit de réaliser la cartographie des activités de pêche et suivre leur évolution dans le temps dans le but de préserver les intérêts des pêcheurs à une

Pêche