Marine Marchande
65 parties civiles au procès en appel du naufrage de l'Erika

Actualité

65 parties civiles au procès en appel du naufrage de l'Erika

Marine Marchande

La Cour d'appel de Paris a fait savoir que 65 des 114 parties civiles présentes au procès du naufrage du tanker maltais avaient formé appel du jugement rendu le 16 janvier. En première instance, Total, la société de classification Rina, l'armateur et le gestionnaire de l'Erika avaient été condamnés à payer 192 millions d'euros de dommages et intérêts. Les prévenus ont été reconnus coupables dans le procès du naufrage du pétrolier qui a provoqué, en décembre 1999, une vaste marée noire sur la côte atlantique. Affréteur du navire, Total a fait appel du jugement prononcé par le tribunal correctionnel de Paris.
Cette démarche a été suivie par les régions Bretagne, Pays-de-la-Loire et Poitou-Charentes, ainsi que les départements du Finistère, du Morbihan, de la Loire-Atlantique et de la Vendée. Des associations, comme Greenpeace, le WWF et la LPO font également partie des 65 parties civiles qui seront présentes au procès en appel.

Accidents, pollutions